Bulletin été 2021

Chers membres de la SCEDHS,

Ceci est mon dernier message en tant que présidente. Joel Castonguay-Belanger prendra la relève le 1er juillet, et je me réjouis de l'aider à faire la transition vers ce rôle dans les mois à venir. Ce fut un réel plaisir de servir au sein de l'exécutif de la SCEDHS, malgré le défi que représentent les temps de Covid.

Je suis heureuse d'annoncer le gagnant du prix D.W. Smith de cette année. Cette année, le prix sera partagé par les collaborateurs. Le comité d'attribution rapporte que Karenza Sutton-Bennett et Kelly Plante prévoient une édition numérique moderne de The Lady's Museum (1761-2) de Charlotte Lennox, assortie d'appareils et de ressources savantes et pédagogiques. « Ensemble, elles développeront un site fournissant non seulement une version fiable de The Lady's Museum, mais aussi des images, des cartes interactives, des essais contextuels et érudits, des exemples de programmes d'études et des devoirs prêts à l'emploi. Au-delà de la pertinence toujours plus grande de Lennox en tant qu'auteur et personnage, ce projet bénéficie d'une équipe collaborative ayant une expérience démontrable dans les domaines numériques et pédagogiques nécessaires. Le site, disponible en accès libre, sera une ressource précieuse pour les chercheurs, les étudiants et les enseignants. »

Par ailleurs, Nelson Guilbert travaille sur un nouveau site web pour la société depuis décembre et espère qu'il sera opérationnel cet été. Kate Ready rapporte qu'un sondage demandant aux présentateurs d'indiquer leur option de présentation préférée (en personne ou en ligne) a été envoyé et que les organisateurs vont bientôt examiner les résultats, faire des plans pour l'inscription et élaborer un programme provisoire. La SCEDHS se réunira à Ottawa en 2022 et à Montréal en 2023. Un grand merci à tous les organisateurs pour leur travail acharné.

Mary Helen McMurran présidera le panel des affiliés de la SCEDHS à l'ASECS l'année prochaine. Voici la description du panel que vous trouverez dans le CFP de l'ASECS :

Table ronde sur la pédagogie : Le dix-huitième siècle indigène

Cette session vise à renforcer l'engagement de l'ASECS à inclure des chercheurs, des connaissances et des perspectives indigènes à la conférence annuelle. Les sessions des conférences précédentes de l'ASECS, ainsi que des conférences de la SEA, et illustrées par la table ronde sur la fiction du dix-huitième siècle (hiver 2021) sur le « dix-huitième siècle indigène », ont reconnu que le colonialisme est ancré dans l'éducation et ses structures institutionnelles, et cherchent à réformer nos pratiques en tant que chercheurs, instructeurs et citoyens. Cette table ronde visera à centrer les peuples autochtones dans notre compréhension du dix-huitième siècle comme une question faisant partie intégrante de notre pédagogie. Une partie de cet effort consiste à enseigner d'une manière qui favorise une « considération soutenue des peuples autochtones en tant qu'agents et auteurs », comme le soulignent Alyssa MT. Pleasant, Caroline Wigginton et Kelly Wisecup (EAL 2018). Suivant les conseils de l'érudit Mi'kmaw, Robbie Richardson, nous invitons les contributions qui élargissent nos archives et considèrent les matériaux et les méthodes au-delà de la portée de la classe traditionnelle basée sur le texte. Les contributions et les présentations, quel que soit leur format, sont les bienvenues.

J'espère que le mois d'octobre nous réunira à Winnipeg.
Sincèrement, Alison Conway